The Wicked Shit

Le premier forum français dédié a l'Horrorcore et tout l'univers qui entour cette musique .
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 [Chronique] Iron Maiden - Live After Death (CD + DVD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phage



Messages : 179
Date d'inscription : 30/05/2010
Age : 23
Localisation : Grenoble

MessageSujet: [Chronique] Iron Maiden - Live After Death (CD + DVD)   Mer 1 Déc - 18:54




Artiste : Iron Maiden
Genre : Heavymetal
Date de sortie : 1985


"That is not dead
Wich can eternal lie
Yet with strange aeons
Even death may die"


H.P.Lovecraft

(Texte repris de l'imbattable jaquette du CD)


Voilà une petite "Ultra-Chronique" comme dirait ce cher Razor. Elle se déroule en trois temps : une chronique du CD live, une chronique du DVD Live, ainsi qu'une chronique du DVD bonus. Bonne lecture


Live After Death - CD


Avant de commencer, je tiens à préciser que la chronique qui suit est celle du double album issu de la réédition de 1998.

N'y allons pas par quatre chemins, le Live After Death d'Iron Maiden, enregistré à la Long Beach Arena en 1985, est le live mythique et emblématique de l'apogée du groupe.

Après une courte introduction (Churchill's speech), le live démarre sur un Aces High très énergique. Le son est de qualité (vraiment impressionnant pour l'époque), largement plus que celui des lives des années 90 (Live at Donington et A Real Live Dead One). Un équilibre parfait entre puissance et clarté.

Pour faire simple, ce live est un enchainement de hits et de tueries sans noms. 2 Minutes to Midnight, The Trooper, The Number of the Beast, Run to the Hills ... Bref, un condensé de tous les titres cultes du Maiden de l'époque. On regrettera peut être l'absence de titres issus de Killers. Mais pour le reste c'est vraiment irréprochable, tout y est, la setlist est aux petits ognons. L'album Piece of Mind est très bien représenté, avec pas moins de 3 titres, ce qui est très appréciable car cela nous permet de redécouvrir les compositions avec un son plus adapté (la production de l'album était assez faible et privait les compos d'une certaine puissance).

Le Live After Death est un concert filmé du World Slavery Tour, qui était la tournée promotionnelle de l'album Powerslave, qui est donc mis en avant, mais j'y reviendrais plus tard (voir DVD.)

Le second cd (réédition uniquement) est un très bon complément. En effet, il s'agit des 5 titres enregistrés au Hammersmith Odeon, en 1984, sur la même tournée. Parmi ceux là, on retrouve le culte Phantom of the Opera, ou encore Warthchild, issu de l'album Killers, qui boucle la boucle en quelque sorte.

Passons maintenant au double DVD du même nom ! (ce dernier contient uniquement le live de la Long Beach Arena)


Live After Death - DVD 1 - Le live


Après avoir écouté un nombre incalculable de fois le cd, il fallait absolument que je me procure le DVD ... Et franchement, je n'en suis pas déçu.

Le premier constant que l'on peut faire est la qualité de l'image, qui est, ne mâchons pas nos mots, mauvaise. Mais une fois que la musique commence, on oubli bien vite ce petit soucis, de toutes façons, inévitable, vu qu'il s'agit d'une adaptation DVD d'un live d'époque. Le son, lui, est semblable à celui de la version CD.

Toujours fidèles à eux même, on retrouve la bande à Steve Harris vêtus de collants "moule-bite" absolument infâme (Nico McBrain ressemble à un power-ranger ..). Malgré ce cruel manque de gout au niveau vestimentaire, il faut bien avouer que le décor scénique, lui a nettement plus de gueule. Etant donné qu'il s'agit de la tournée promo de l'album Powerslave (ayant pour thème la mythologie égyptienne pour les incultes), on retrouve donc naturellement tout un atiraille de statues, de momies, de symboles mythologiques, des bords de scènes ornés de hiéroglyphes et bien d'autres fantaisies ..

Passons à la prestation scénique. Dès les premiers titres, les mecs d'Iron Maiden sont au taqué, très communicatifs et débordant d'énergie, comme le témoigne les nombreux sauts et acrobaties du sieur Dickinson. Les premiers titres s'enchainent sans temps mort. Le concert est simple, carré et efficace. Une grosse machine de guerre qui enchaine les hits sans broncher.

Mais après 6 titres redoutables d'efficacité, un changement majeur s'opère. En effet, vers le milieu du live, arrive The Rime of the Ancien Mariner et ces 13 longues minutes. Après un petit speech de Dickinson, nous expliquant que ce titre a était composé sous l'effet de diverses drogues, la musique commence et un gros changement d'ambiance s'opère. Le niveau des effets scéniques monte d'un gros cran, comme le montre la forte quantité de fumée présente sur scène.

Maintenant qu'Iron Maiden est rentré dans le cœur du sujet, le bal peut enfin commencer sérieusement. Sans pause, le groupe enchaine sur un Powerslave d'anthologie, où les effets pyrotechniques sont de mises et Bruce Dickinson, muni d'un masque est impérial. En plein milieu du solo un Eddie géant et momifié déboule sur la scène pour un grand moment de spectacle.

C'est là qu'on se rend vraiment compte que la réputation de la vierge de fer en live est loin d'être usurpée. On pourrait penser que maintenant que les deux morceaux pour la promo de l'album Powerslave sont passés, Iron Maiden calmerait le jeu, mais loin s'en faut.

La suite du concert est en effet dans la même veine, avec des effets pyrotechniques sur les trois morceaux réstants. On notera un passage particulièrement poignant sur Hallowed Be Thy Name, où Dickinson prend le guitariste Dave Murray sur ses épaules et vient rejoindre Adrian Smith et Steve Harris en leur passant la main dans les cheveux. Une bien belle image pour un grand moment de rock n roll, qui illustre à la perfection le fait qu'il s'agit d'un groupe très soudé.

Dans les grands moments, il y a aussi le final du titre Iron Maiden, mais je n'en dirais pas plus, histoire de laisser un peu de surprise pour ceux qui n'aurait pas encore vu le live.


DVD 2 - Documentaires, Live, Clips etc ...


Débutant sur une vidéo d'archive du World Piece Tour (1983) où l'on voit Bruce Dickinson étrangler puis mettre à terre un Eddie géant qui se fait ensuite tabbasé à coup de guitare par Dave Murray, le documentaire History of Iron Maiden - Part 2 explique les conditions dans lesquelles les tournées du groupe étaient effectuées et l'avancée frénétique du groupe (en un an : un album puis une tournée). On retrouve des témoignages de tous les membres du groupe ainsi que de leur manageur, de le leur tour manager et bien d'autres (membres du fan clubetc). Le documentaire se laisse regarder sans broncher, même si les sujets abordés sont globalement du titre de l'annecdote (vidéo où Bruce Dickinson fait de l'escrime, quelques paroles sur la mascotte Eddie, une vidéo où Bruce répond à un fan que le synthé n'a pas sa place dans le heavymetal, des images d'archives, quelques mots sur le World Slavery Tour.etc). Enfin bon sans renverser des montagnes, il reste tout à fait honnête. Ce premier documentaire dure une heure.

Behind the Iron Maiden est une compilation de plusieurs morceaux live ponctués par des images de foules en délire, du groupe dans le tour bus et même d''images de l'Allemagne Nazie (Aces High). Pas grand chose à ajouter, le son et l'image sont corrects, sans plus. Pour ce qui est des morceaux, on retrouve du culte et encore du culte avec entres autres Hallowed Be Thy Name et Run to the Hills, pour quasiment une heure de vidéo.

Rock in Rio '85 porte bien son nom. On a le droit à 50 minutes de ce même concert. Le groupe est comme toujours très énergétique et le public très réactif (et surtout très nombreux !). L'image est bien entendu d'époque, donc pas terrible. Ce qui est un peu regrettable c'est qu'on retrouve une partie des titres présents sur le reportage précédent, qui sont des morceaux eux même présents sur le Live After Death. Mais bon, il s'agit des classiques et ça se consomme sans modération.

Pour le reste du DVD, on trouve des clips (Flight of Icarus, Aces High et 2 Minutes to Midnight) ainsi que des artworks, des photos en studio ou sur la route et un programme de tournée.

Les deux DVD réunis, on se retrouve avec plus de 240 minutes d'image et son. Le DVD du Live After Death est mortel, malgré une qualité visuelle d'époque et le second DVD est un bon complément, assez vaste (150 minutes), et plutôt intéressant même si pas forcément passionnant.


Conclusion


Pour conclure, le Live After Death est le plus beau témoignage d'un des plus grands groupes de l'histoire de la musique. Même s'il comporte quelques petits défauts (version DVD notamment), c'est un objet absolument indispensable pour tous les amateurs de heavymetal. J'irais même jusqu'a dire qu'il s'agit là du meilleur enregistrement live de l'histoire du metal.

Celui qui se prétend métalleux et qui ne possède pas le Live After Death n'en es pas un. Archi-culte.


Phage

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Chronique] Iron Maiden - Live After Death (CD + DVD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iron Maiden : Live After Death DVD
» EN VIVO! le nouveau DVD/CD Live d'Iron Maiden
» Iron Maiden Live In Winnipeg June 30th 2010
» IRON MAIDEN LIVE BEAT CLUB 1981 : vidéo à télécharger !
» Lovecraft

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Wicked Shit :: Autre musiques :: Metal-
Sauter vers: