The Wicked Shit

Le premier forum français dédié a l'Horrorcore et tout l'univers qui entour cette musique .
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique: Kottonmouth Kings n°7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LazyZombie



Messages : 560
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 30
Localisation : PACA

MessageSujet: Chronique: Kottonmouth Kings n°7   Sam 9 Oct - 16:14



Artiste: Kottonmouth Kings
Sortie: 31 mai 2005
Genre: Punk/Rock/Rap



Kottonmouth Kings n°7:
Septième album des Kings, tout comme son nom l'indique.

Mon avis:
Attention préparez vous à une longue chronique bien dense. :0
Je m'excuse pour les inconvénients que ça peut provoquer, mais comme celui là s'écoute en une traite, j'ai pas trop espacé la chose lol.

*Mise en route de la platine*...
C'est alors que l’album commence très fort avec le mot le plus commun du Hip Hop: MOTHERFUCKERZZ!!
"King Klick" est le nom, elle sonne typique/classique/propre de KmK. Et c’est ça que j’aime chez eux. Ils ont leur propre style sans jamais le déformer d’un poil, et ce genre de chanson est vraiment dope.
Enchainée d’un excellent "MAKE IT HOT" qui démoli tout dès la première note, une de mes chansons favorites de l’album. C’est toujours un plaisir de chanter le refrain avec eux, on a trop l’impression d’être puissant après!! haha. La cadence qui nous martèle bien la tête et Richter qui nous crache ses mots à la gueule wooooooow on en veut encoreeeee!!
Mais malheureusement ça se calme un peu avec "Get your high on", mais pas tant que ça, grâce à ce rythme toujours accrocheur, les beats, les chœurs, tout quoi. J’adore la phrase introductive What’s up everybody it’s your boy Johnny Richter the same motherfucker you see on pictures tout le monde est un motherfucker quelque part haha.
Mais le rythme de ouf est rapidement rattrapé avec "Bottoms up", basé sur un hook psychédélique qui pourrait nous faire un bon lavage de cerveau, Hey yo Mike stop the beat cuz i forgot my rhymmme... avec des rires de défoncés derrière lol. Ils s’en foutent s’ils ratent leur texte, l’essentiel c’est de passer du bon temps Very Happy et on apprécie très très bien cet album qui nous a pas laissé indifférent depuis le début.
Le temps de reprendre son souffle pendant une petite interlude scratchée toujours aussi exquise.
Puis on reprend les choses un peu plus sérieusement sur "We got the chronic" avec des airs assez enfantins et provocateurs. Oui oui fumeurs de weed et fiers de l’être.
Et puis si on a trop été choqués par le début de l’album, "Peace of mind" nous calme et nous relaxe illico sans problème. Personnellement je mets toujours cette chanson quand je suis vénère ou quand je suis stressée. Les premiers Hooooo hooo hooo hoooo hooo hoooo... nous mettent de suite dans une humeur plus zen. Et ça marche! Peace of mind on a beau l’écouter 50 fois dans la journée, on s’en lassera jamais.
Maintenant qu’on a bien reprit ses esprits, "F.T.I." (Fuck The Industry) accompagnée de Tech N9ne nous rappel un peu les fuck the system de "Peace Not Greed". L’esprit Punk et rebel de la société ne meurt jamais au sein de KmK. Cette chanson donne de bons coups de poings à l’industrie et ça s’entend clairement!
Daddy X is like a rebel, he’s a fucking rebel! I like that, damn! quand on parle du loup haha: ça continue sur la chanson suivante "REVOLUTION" très punk rebelle encore, mais ça fait pas de mal! Je suis pas une grande fan de punk, mais ça passe toujours bien avec KmK! Ils se battront contre le système jusqu’à leur mort, ya pas de doute.
Après s’être bien défoulée, il est temps pour une chanson plus légère à la "Positive Vibes", plein de bisounours, "Let’s the sunshine" sonne très peace and love, what you’re fighting for? Faisons l’amour pas la guerre mes frères. KmK ont toujours défendu d’être en paix avec la terre et de se contenter de l’essentiel. Je pense que leur passion pour la weed les a beaucoup influencés sur le respect de la terre et de l’environnement. J’avais lu une interview de Daddy X qui disait qu’il faisait de son mieux pour manger équilibré, et qu’apparemment ils vivent perdus dans les montagnes Californiennes, loin de la civilisation. Ca prouve au moins leur proximité avec la nature.
S’enchaine une petit interlude nommée "Piss Test", assez marrante avec une instrumentale cool suivit d’un clapotis urinaire haha. Un ptit délire passager.
Mmmmh et après "Put it down"! chanson qui m’a entre autre fait connaitre KmK, et oui parce que Cypress Cypres Cypress et toujours Cypress apparaît en featuring. Very Happy
Rhalala je les kiffe Cypress. Je me rappel du clip avec D-Loc qui s’était pété le pied ou la cheville je sais plus, on le voit galérer avec ses béquilles haha.
Ensuite "People come people go", très KmK une fois de plus, avec cette atmosphère du "Deal" de leur album "Fire it up". Ils ont parfois ce gangsta flavor dans leurs chansons, toujours bien construit. Je suis pas fan non plus de gangsta mais KmK arrive toujours à arranger le truc, KmK is magic.
"Watch your back" aboie pas mal et est assez monotone, mais ça passe quand même.
Le Punk revient avec "Slow Suicide" et une guitare qui se défoule à presque perdre haleine. Ca ravira tous fans de rock/punk.
Aaaaah et vient "P-Town", une chanson très cool avec toujours ces instrumentales et ces chœurs magnifiques qui nous entrainent avec un sourire béat sur la face. P-Town fait référence à la ville où ils crèchent en Californie.

Ils restent encore 5 chansons mais ça va reprendre ce que j’ai dit plus haut. Ca va du punk, au rap, au rock. Mais tout ce que je peux dire c’est que cet album a très bien été travaillé dans son rythme global. C’est une boule d’énergie et de moments cool pour garder un bon équilibre dans l’écoute linéaire de l’album. C’est dosé parfaitement pour pas qu’on se lasse du trop de punk ou du trop de rap. Et je pense que c’est ça qui fait un TRES TRES bon album: son rythme.
Personnellement Kottonmouth Kings n°7 fait partie de mon top 3 de KmK. Malgré les 21 pistes, on n’arrive pas à voir le temps passer, sachant que les chansons tournent autour de 4 min. Sans compter les interludes toutes aussi marrantes et avec des ambiances bien distinctes. A la fin on regarde la montre et on réalise qu’il s’est déjà passé une heure et demie.
En plus l’album se finit avec une très belle conclusion "Stick Together" qui a l’air d’englober tout ce qui s’est passé depuis le début du CD. A la fin de la chanson on a presque envie de pleurer tellement qu’on a pas envie qu’ils partent!
Il tient la place numéro 2 dans mon classement KmK après "Royal Highness" & "Cloud Nine" et avant "Fire it up" & "Rollin’ Stoned".
C’est pas facile (pour moi) de classer tous ces albums parce que j’adhère beaucoup à leur style qui est ressassé dans la plupart de leurs productions. J’avais jamais entendu un groupe si diversifié auparavant. Et c’est aussi ça qui a fait que je reste encore et toujours autant fan.


Kottonmouth Kings, still blowin’ smoke rings.






C'est la meilleure video de P-Town que j'ai trouvé. Toutes celles de youtube sont pourries. Et là c'est pas KmK mais Kingspade en live.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orca8.deviantart.com/
Razor
Admin


Messages : 826
Date d'inscription : 10/04/2010
Localisation : dark carnival

MessageSujet: Re: Chronique: Kottonmouth Kings n°7   Sam 9 Oct - 17:58

Longue et belle chronique !
Oui le n°7 est un beau monument , rien que "King Klick" , "Peace of minde" , "Put it down" ça fait trois clip que j'ai du voir et revoir 200 fois .
J'essaye d'acheter du Kottonmouth kings de temps en temps entre deux album de Psychopathic record mais j'avais pas pensé a celui la en premier lieu !
Ca me rassure que tu prouve qu'il n'y a pas que ces 3 titres d'exelent et que tout l'album est génial malgré sa pochette pas forcément très travaillé qui pourrais laisser penser la même chose des chansons .
Enfin voilà , dans mes priorité des "Rois de la bouche pateuse" et puis d'ailleurs la video de P-town ma rappelé que je n'avais pas encore chroniqué un album de KMK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-wicked-shit.forums-actifs.com
 
Chronique: Kottonmouth Kings n°7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Pink Fairies - Kings Of Oblivion (1973)
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» TOXIC HOLOCAUST Chronique de l'archéologue du métal ...
» [Kings Dominion 2010] Intimidator 305
» Patrick Bonnifet "The Jojusong Project" 2010 (La Chronique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Wicked Shit :: Autre musiques :: Rap-
Sauter vers: